[ Ce site est optimisé pour un affichage de 1024x768 ]
ACTUALITÉS
L’administration Bush prône (...)
17 novembre 2005

Les références idéologiques et religieuses sont rarement absentes des (...)

VIDÉOS
PORTRAITS
PARTENAIRES
Éditions Le Relais

Découvrez l’essentiel des sciences islamiques.

Artistes
Portrait de Selma
Selma, la Rose du Sahara
sommaire

Un accent chantant, un aspect paisible et un visage angélique sont les choses qui frappent chez Selma. Ses vidéos sur Internet, ses photographies, ses textes reflètent un côté très féminin et en même temps, étant dans le monde du rap, laissent planer l’ambiance masculine. Mais son nom Selma accompagné de Rosa rappelle que malgré les bagguies, elle reste une femme douce et...forte. « J’aurais pu utiliser simplement mon prénom mais il était déjà pris dans les registres de la SACEM. » En pensant à rose, on fait directement le lien entre la douceur de la fleur et tout son contraire, son apparence intouchable représentée par ses épines. La rappeuse serait-elle à son image ? Habitant la banlieue parisienne, c’est de bien plus au sud qu’elle puise ses origines. « Je suis née à Alès, une ville dans le département du Gard. Je suis donc Française et j’ai des origines algériennes par mes deux parents. Pour être plus précise, ma mère est Kabyle. »

Fradesteam. A 26 ans, elle fait partie des artistes que l’on dit dans un label indépendant. Le sien donc s’appelle Fradesteam. Cela fait à présent quelques années qu’elle l’a créé avec son associé Frades. C’est ainsi sous ce label qu’elle a sorti son premier album intitulé « La Rose du Sahara », le 26 janvier 2010. « Ce disque est un projet que j’ai voulu varié, que j’ai vu en couleurs tout simplement. Il y a du hip hop, du rnb, de la soul et puis des morceaux commerciaux. » Les thèmes, quant à eux, sont multiples et à l’écoute très vrais : amour, haine, peine, joie... Elle a eu envie que la ligne directrice en soit l’espoir. « Je préfère que ma musique soit cohérente et censée. Je veux qu’elle véhicule des messages. Je pense par exemple qu’on peut très bien marier rap et Islam tant que c’est dans un bon sens. » Son grand frère déjà l’avait menée à rester la plus vraie possible. « J’ai eu cette passion pour le hip hop grâce à lui. Paix à son âme, il est décédé et j’ai pris la relève en quelque sorte. Aujourd’hui j’ai 26 ans et c’est à 18 ans que j’ai vraiment commencé. » Les proches ont de leur côté totalement accepté le fait que la jeune fille de l’époque veuille faire du monde du rap sien. Les femmes y ont leur place après tout ! « Ma famille et mes amis m’apportent de la force et du soutien. » Chez Fradesteam, il faut tout de même noter un point, il n’est pas nécessaire de participer à des mixtapes ou encore à des compilations de musique pour se faire connaitre. « Il y a toutes les plateformes sur Internet qui permettent vraiment de montrer ce qu’on sait faire. Facebook, Myspace, Skyblog, Twitter, Youtube sont des espaces de partage qu’il ne faut pas négliger. » Effectivement, en s’y penchant de plus près, on retrouve Selma un peu partout sur Internet.

Proche des fans. Son omniprésence sur le net la rend très proche de ses fans et de toutes les personnes qui lui laissent des messages, lui posent des questions. Les réponses de sa part sont quasiment immédiates. Accessible et disponible sont deux termes qui la représentent parfaitement. L’humilité vient même compléter cette liste. Les amateurs de sa musique lui montrent leurs soutiens et elle leur rend bien. « Avec un album ou sans, la gestion de la couverture médiatique sur Internet a toujours été faite maison et les habitudes n’ont pas changé. Je gère tout ça grâce à mon iPhone et mon iPad. Bien évidemment mon associé Frades est à mes côtés. On va dire qu’il me supervise. » Elle avoue qu’avec de l’organisation, il n’est pas si difficile de s’occuper de tout ça. Parce que ce que nous n’avons pas encore précisé c’est qu’à côté de sa carrière de sa rappeuse, Selma a un emploi. Un pied dans le rap et l’autre dans une société avec un patron. Elle ne vit donc pas de son art et est de ces artistes terre-terre. Autre particularité chez Selma, on ne la retrouve pas tout le temps sur scène. « Je ferai une tournée quand je me sentirai prête à la faire. Pour l’instant, je m’entraine énormément. » Son album ne s’est donc pas suivi d’une foule de date de concerts. D’ailleurs, lorsqu’on l’emmène sur le terrain du « succès » de son cd, elle explique qu’il est souvent difficile d’utiliser ce terme pour le rap indépendant en France. En tout cas, le public semble apprécier son travail et elle préparerait même un album pour fin 2010. Entre son clip « Je serai là » et « Ma détermination », Selma fait sa place et véhicule une image de « Peace and Unity » comme elle le dit elle-même.

Siham TOUIL

Selma
« Je préfère que ma musique soit cohérente et censée. Je veux qu’elle véhicule des messages. »
Partager ce portrait
Envoyer le lien de ce portrait à un ami :
Email
www.editions-les-jumeaux.com ♦ Copyright © 2005